F.M.N.S
Tél. 05.24.61.44.81

La Fédération des Maîtres Nageurs Sauveteurs s'engage avec vous

 

LA F.M.N.S propose une assurance spéciale pour les BEESAN, MNS, BPJEPS-AAN et licences STAPS (avec équivalence MNS), les BNSSA.
Elle publie tous les mois une revue professionnelle "Enseigner et Sauver".

Elle publie toutes les semaines par mails les informations sommaires de notre branche dans "La Lettre du Mardi".

 Elle anime en métropole DOM et TOM le principal bureau de diffusion des offres d'emplois (carrière et saison).
Ses membres bénéficient toute l'année d'une assistance défense  par des professionnels - juristes

La Fédération des Maîtres Nageurs Sauveteurs s'engage avec vous

 

 

 
Ce que notre FMNS réclame

 


Notre FMNS est l'organisme le plus représentatif en France qui défend REELLEMENT la profession et ses adhérents.
1° -Maintenir au minimum  le pouvoir d’achat
de chacun pour 2018,
- le rattrapage sur les pertes intervenues ces dernières années,
- donc l’augmentation
des salaires pour 2018 
- une refonte globale
et sérieuse de la grille indiciaire qui nous permettrait de vivre dignement de notre travail
y compris en saison.

2° -Le reclassement systématique des opérateurs des APS

qui ont un brevet d'éducateur dans le cadre des ETAPS.

3°  Le reclassement des surveillants-sauveteurs-enseignants de la natation dans un autre service

après 50 ans

4° - Augmentation de la durée des congés maternité (risque d’avortement au premier sauvetage).

5° - Un dossier médical communiqué obligatoirement à tous les agents avec suivi spécifique de l’état de leurs bronches.

6° - Reclasser (avec indemnités) les BNSSA avec une rémunération qui leur permet de vivre en saison.

7° Interdire toutes les chutes d’eau avec dégagement de gaz chlorés en piscines couvertes, imposer et contrôler une ventilation minimum.

8° - Une refonte du BPJEPS-AAN par
- un brevet de surveillant - enseignant - sauveteur de carrière formation qui engloberait la préparation
au concours ETAPS
- un brevet de surveillant - enseignant- sauveteur saisonnier formation bien plus courte et bien moins chère.
- Ne pas scinder l’ENSEIGNANT et le SURVEILLANT-SAUVETEUR. Conserver la loi du 24 mai 1951, dans le Code du Sport (loi qui a créé le MNS). 

Si le ministère des Sports continue avec un brevet aussi cher et aussi long : c'est la disparition de notre profession par manque de candidats sur le marché du travail. Notre FMNS est COMPLETEMENT opposée à d'autres fédérations qui organisent des stages de 15 mois à 4.500 euros
+ hébergement
+ déplacements. 

Notre métier ou notre activité saisonnière ne fait qu’un, si nous ne voulons pas continuer à ouvrir des piscines où personne ne peut plus apprendre à nager faute d’enseignants et augmenter ainsi chaque année le nombre d’enfants noyés, les BNSSA doivent pouvoir accéder au MNS saisonnier sans dépenser de 5.000 à 10.000 euros et y passer une année à temps plein.

SAUVEGARDER NOTRE METIER

C'EST AUSSI SAUVEGARDER

LA SECURITE

DES BAIGNEURS EN ASSURANT UN APPRENTISSAGE

A TOUS

 

 

 

 
 
Qui est en ligne